Document de la NASA à l'intention des membres du Congrès américain à propos des aérosols

Pour ceux qui lisent l'anglais, le site gouvernemental de l'Atmospheric Science Program met à disposition des documents concernant l'influence des "aérosols" sur le climat et le changement climatique :
http://www.asp.bnl.gov/

Commentaires : que j'en ai compris (lu en diagonale) : il s'agit de la science du changement climatique; nulle part il n'y est question des programmes d'intervention climatique, il ne s'agit que des descriptions des études scientifiques sur les aérosols (naturels et produits par l'homme - hors secret militaire - ou de polichinelle- comme vous voudrez).

A longueur de page on retrouve le mot "incertitude" quant aux effets de ces aérosols sur le climat ...
Dommage que parmi tous ces aérosols dont il est question, nulle part n'apparait le chlorure de baryum. D'après ce rapport, seul le "black carbon" - est-ce le CO2 ou une autre forme du carbone ?- réchauffe l'atmosphère. Or depuis 7 ans que j'observe les traînées chimiques des avions censés ne pas exister (et que beaucoup encore confondent naïvement - ou délibérément - avec des avions de ligne), je remarque que les épandages par beau temps sont toujours suivis d'une augmentation exagérée de la température.

Toutes les analyses qui ont pu être réalisées et publiées sur le net, font état de chlorure de baryum dans la composition des chemtrails.
Est-ce encore une fois la volonté de faire porter au carbone la responsabilité du soit disant réchauffement, pour mieux masquer un autre coupable ? Alors que l'augmentation du carbone (le CO2 en tous cas) est plutôt l'effet d'un accroissement de température qu'il n'en n'est la cause.
Je rappelle que la vapeur d'eau est l'agent n° 1, et de loin, de l'effet de serre.
Or, un des effets de HAARP autour du pôle, est un effet de four à micro ondes; au bout de 50 ans d'efforts, c'est assez efficace pour faire fondre la calotte, ce qui produit de la vapeur d'eau ...
Pourtant elle se reforme un peu plus ces deux dernières années...

Ce rapport est destiné aux politiques (membres du congrès américains) : de quoi bien les noyer dans de la science qui vous en met plein la vue; je ne dis pas que chaque "article" ne soit pas de la science, et d'un riche enseignement d'ailleurs pour tous ceux qui s'intéressent au climat mais, au
final, on évite soigneusement l'essentiel, puisque d'un autre côté, officieusement, on poursuit des manipulations ! Ces pauvres politiques pourront se croire très importants et prendront aveuglément les décisions qu'il ne faut pas prendre bien entendu, en toute ignorance de cause !
Claire
7 juillet 2009

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Postez ici votre commentaire.
Nous publions tous les commentaires sauf ceux comportant des mots injurieux et les incompréhensibles.
Avis aux lecteurs: les commentaires ne reflètent pas nécessairement l'opinion et la ligne de conduite de l'ACSEIPICA.