UN CLIN D'OEIL DE CHRISTIAN VELOT GENETICIEN LANCEUR D'ALERTE SUR LES OGM

REUNION PUBLIQUE SUR LES OGM à ST NOFF(56) avec Joel LABBE maire de ST NOFF, Yannick JADOT deputé vert europeen de Bretagne et Christian VELOT geneticien
(lien sur le site de Christian VELOT sur le titre)

'Ne prenons pas les citoyens pour des cobayes et la planete pour une paillasse de laboratoire!'
'Halte aux derives techno-scientistes!'
'Creons un environnement protecteur pour les lanceurs d'alerte'
Ce sont toutes ces interventions de Christian Velot qui ont fait echo à notre combat et qui m'ont permis d'intervenir dans le debat en lançant notre alerte aux manipulations climatiques.
La fondation 'science citoyenne' (lien sur le titre) permet de faire le lien entre citoyens concernés, chercheurs engagés et universités .Par ailleurs un collectif europeen de scientifiques engagés est en train de voir le jour avec une position nette contre les OGM mais aussi contre la geo-enginerie! Une revolution et une reponse à tous ceux qui s'inquietent du manque de prise de position des scientifiques dans ce domaine!!!
Quand à Yannick JADOT, interpellé sur le courrier envoyé aux organisations ecologistes il n'a pas souhaiter echanger .La soirée s'est terminée par une signature de Christian VELOT sur notre petition lors du dedicace de son livre. Jacques CLERET

CI JOINT LA DEFINITION DU LANCEUR D'ALERTE DANS LAQUELLE ACSEIPICA SE RECONNAIT

Définition et rôle du lanceur d’alerte

Lanceurs d’alerte : Pour que l’intérêt général prime sur les intérêts financiers et politiques

Simple citoyen ou scientifique travaillant dans le domaine publique ou privé, le lanceur d’alerte se trouve à un moment donné, confronté à un fait pouvant constituer un danger potentiel pour l’homme ou son environnement, et décide dès lors de porter ce fait au regard de la société civile et des pouvoirs publics. Malheureusement, le temps que le risque soit publiquement reconnu et s’il est effectivement pris en compte, il est souvent trop tard. Les conséquences pour le lanceur d’alerte, qui agit à titre individuel parce qu’il n’existe pas à l’heure actuelle en France de dispositif de traitement des alertes, peuvent être graves : du licenciement jusqu’à la « mise au placard », il se retrouve directement exposé aux représailles dans un système hiérarchique qui ne le soutient pas car souvent subordonné à des intérêts financiers ou politiques.

Poser les bases d’une prise en compte effective des alertes environnementales et sanitaires et doter les lanceurs d’alerte d’un statut les protégeant

Il s’agit de définir un cadre de protection du lanceur d’alerte environnementale et sanitaire à travers une législation réformant le droit du travail d’une part et le droit d’expression d’autre part et lui conférant le même statut que le salarié protégé. Les lanceurs d’alerte doivent avoir la possibilité de porter sur la place publique les hypothèses de danger pour l’homme ou son environnement, sans être subordonnés aux clauses de secret industriel ou devoir de réserve et sans craindre d’éventuelles représailles (licenciement abusif, procès, « mise au placard »).

Mais pour être réellement efficace, ce dispositif juridique doit se replacer dans un contexte de loi réformant le système de l’expertise et reposant sur le principe de précaution. Il importe d’y poser les principes du traitement effectif des alertes dans un cadre procédural rigoureux et formel : Quelle voie pour faire remonter l’information ? Quels critères de recevabilité ? Quelles instances pour gérer ce type de dossiers ? La définition des « bonnes pratiques » de l’expertise doivent également y figurer : déclaration d’intérêt, autonomie par rapport aux pouvoirs politiques et économiques, procédure contradictoire et pluralisme, expression des avis minoritaires, transparence des avis et délibérations, etc.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Postez ici votre commentaire.
Nous publions tous les commentaires sauf ceux comportant des mots injurieux et les incompréhensibles.
Avis aux lecteurs: les commentaires ne reflètent pas nécessairement l'opinion et la ligne de conduite de l'ACSEIPICA.