Etats Généraux pour un Monde Vivable - notre bilan

Etats Généraux pour un Monde Vivable (EGMV) à Saintes (Charente Maritime), salle Saintonge, du 27 au 30 octobre 2011.

Nous y avons participé à partir du samedi 13h jusqu’à la clôture, le dimanche 30. Pierre Buon, Claire Henrion.


Programme et liste des intervenants







 Samedi 14h15, nous avons, comme prévu dans le programme, animé l’atelier « Géoingéniérie, les données du problème ». Un diaporama de 30 minutes présenté par Claire; Saskia, qui avait également préparé une partie de l’exposé au sujet des avions lowcost, n’a pas pu venir mais le sujet a tout de même été abordé.


Le temps était très structuré et limité, l’objectif de ces Etats Généraux étant de produire une charte « pour un monde vivable » à destination du Parlement européen, portée par les associations organisatrices, aidées par la municipalité de Saintes, le conseil général de la Charente Maritime, le conseil régional ( ?).

Aux séances plénières, il y avait tout juste une cinquantaine de personnes ; mais bien sûr, le nombre de participants au total sur les 4 jours est supérieur. Les participants s’étaient inscrits à l’avance dans les ateliers. Les échanges, en groupes de travail, en séance plénière ou informels furent riches.


A notre atelier : deux participants + un modérateur et un rapporteur + nous = 6 personnes.

Ce que nous leur avons appris (voir diaporama) était pour eux totalement nouveau, mais nous avons reçu un accueil attentif et des échanges contradictoires constructifs.

Le rapport a été fidèle au contenu de l’atelier.

L’ensemble des participants à ces Etats Généraux ne nient plus la réalité des chemtrails.

L’abrogation des « armes émergentes » est mentionnée dans le texte de la Charte. Nous ayons insisté sur le fait de les dénommer (HAARP, chemtrails, géoingéniérie, nano-technologies), mais cela n’a pas soulevé l'enthousiasme de l’assemblée.

Nous avons recueilli des signatures à la pétition.

Malgré encore quelques réticences sensibles, nous commençons à être écoutés, à susciter un doute quant à l’omerta sur ce sujet brûlant et sur les causes réelles des problèmes climatiques.


Le samedi soir, projection d’une interview d’Eva Joly, laquelle lancée dans la course électorale ne pouvait assister bien qu’elle ait été initialement prévue au programme. Elle s’engage à abroger l’arsenal nucléaire et à organiser la sortie du nucléaire civil. Suite à cette projection, un bon débat s’est développé.

Pierre BUON, Claire HENRION

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Postez ici votre commentaire.
Nous publions tous les commentaires sauf ceux comportant des mots injurieux et les incompréhensibles.
Avis aux lecteurs: les commentaires ne reflètent pas nécessairement l'opinion et la ligne de conduite de l'ACSEIPICA.