SPICE, le projet officiel de géoingéniérie en Grande Bretagne, annulé


D’après les tweets sur la page d'accueil de HOME (Hands Off MotherEarth), il est clair que les nouvelles sont déjà connues :  SPICE est à l’eau, ses tuyaux ne cracheront pas.  

Mais au cas où vous l’auriez manqué : le 15 mai, le chercheur responsable de l'injection stratosphérique de particules du projet d'ingénierie du climat a annoncé qu'un essai pratique prévu lié au projet n’aura pas lieu. L'intention était de tester le matériel qui pourrait être utilisé pour injecter des aérosols dans la stratosphère afin de  bloquer la lumière du soleil de manière à refroidir artificiellement la planète, une forme « de gestion du rayonnement solaire. »

Tous ceux qui ont exprimé leur opposition à l’expérimentation de la géoingéniérie depuis septembre dernier y compris ceux qui ont signé la lettre ouverte de la campagne HOME aux bailleurs de fonds de SPICE demandant son annulation - devraient se sentir entendus. (La lettre ouverte, signée par plus de 70 organismes de partout dans le monde, peut être trouvée ici.)

Le responsable de SPICE a invoqué des questions de gouvernement et un conflit d’intérêt potentiel comme raisons principales d’annulation de cet essai pratique - pas argument, bien qu'il y ait bien plus de raisons de s'opposer à SPICE. À savoir, la géoingéniérie est globalement dangereuse, c’est une erreur conceptuelle et elle est contre-productive. Ce qui est sûr, cependant, c’est que l'annulation de SPICE ne signale pas la fin de la géoingéniérie ni des essais pratiques pour examiner sa faisabilité. D'autres expériences réelles sont déjà en travaux. Il y aura un bon nombre de devoirs (jeu de mots « HOMEwork ») dans un avenir proche !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Postez ici votre commentaire.
Nous publions tous les commentaires sauf ceux comportant des mots injurieux et les incompréhensibles.
Avis aux lecteurs: les commentaires ne reflètent pas nécessairement l'opinion et la ligne de conduite de l'ACSEIPICA.