VACCINATION NASALE DANS LES AEROPORTS ET CHEMTRAILS VOIES ROYALES DE LA PROPAGATION DE LA GRIPPE A -VION

    LE POINT DE VUE DE MICHEL

Bonsoir à tous,

J'ai envoyé, il y a quelques jours, un message dans lequel 'exprimaisessentiellement mes craintes que le "virus ukrainien" ne s'étende.Hativement, sous l'effet du dégout que m'inspirais l'interview deRoselyne Bachelot sur le site de Christophe Barbier, je proposais une fermeture des frontières. Mes propos pouvaient être considéré
extrémistes mais il est clair que, s'il y avait un foyer de virus "tueur fou" en Ukraine, il convenait de prendre des précautions. Le contrôle aux aéroports me semblait le minimum Si le virus se diffusait à partir de l'Ukraine. La libre circulation de personnes infectés n'aiderait pas leur situation mais aggraverait la notre...
Les autorités, les mêmes qui nous ont caché pendant 3 semaines ce quise passait en Ukraine, et qui continuent de nous le cacher n'ont rien fait. Elles ont simplement laissé le virus se propager (s'il se propage de cette façon...).On a retrouvé ensuite le virus "tueur fou" en Pologne, dans l'Iowa, en Norvège et le voila en France.
"Deux cas mortels de mutation du virus de la grippe A (H1N1),similaire à celle survenue en Norvège, ont été signalés vendredi en France"
http://fr.news.yahoo.com/4/20091127/tts-grippe-france-ca02f96.html
Je ne sais pas si les contrôles aux aéroports auraient pu éviter cette propagation. Honnêtement je ne le crois pas mais c'est ce qui auraitdû être fait dans un monde *sain*.Aujourd'hui on ne peut qu'admirer l'anticipation de notre ministre de
la santé (à la mode 1984 où un mot exprime son contraire). Elle anticipe un virus tueur le 25 novembre et il est la le 27. Pas besoinde foulard sur la tête ni de boule de cristal (mais l'utilisation d'un téléphone portable peut aider).Attendez-vous maintenant à une campagne de terreur (des victimes dont les poumons sont rouges de sang et qui meurent dans d'atrocessouffrances avec gros plan sur leur poumons carbonisés à la télévision). Et attendez-vous à voir le troupeau affolé se précipiter
vers l'aiguille "salvatrice".Je sais, j'en fais un peu trop là mais êtes-vous sûr(e) que le
contraire va se produire ? Dans la logique, lorsqu'il existe un foyer d'infection, la maladie se répand de façon concentrique à partir de ce foyer. Ici ce n'est pas le
cas. Après une attaque en Ukraine, le virus est apparu en Pologne,puis en Norvège puis aux Etats-Unis et maintenant en France. Des témoignages font état de vols d'avions épandeurs à basse altitude avant l'épidémie. De nombreux en Ukraine, quelques uns dans les autres centres d'infection (dont un chez moi cette après-midi, j'y reviendrais, peut-être...).Aux Etats-Unis, on propose maintenant dans certains aéroports aux voyageurs de se faire vacciner à l'aide du FluMist (injection nasale).
Donc si un américain se rend en voyage en Europe, il sera peut être vacciné. Le FluMist a comme particularité d'être équipé d'un virus vivant (aténué) mais qui peut quand même se propager pendant 21 jours.Temps largement suffisant pour un voyage d'affaire ou de tourisme.Plus besoin d'épandages, il suffit de faire un bonne promo sur les vols New-York-Paris.
Suis-je alarmiste ? Je ne le pense pas. J'essaie d'anticiper ce qui peut se produire avec un risque bien évident d'erreur. Mais il est plus facile de prévoir après

Michel Combe

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Postez ici votre commentaire.
Nous publions tous les commentaires sauf ceux comportant des mots injurieux et les incompréhensibles.
Avis aux lecteurs: les commentaires ne reflètent pas nécessairement l'opinion et la ligne de conduite de l'ACSEIPICA.