Nous sommes UN - We are all one

Une video superbe et profondément vraie, qui expose la sage connaissance des "native americans".
En anglais. Mériterait grandement d'être traduite.
Lien sur YouTube



traduction intégrale (merci à Jean Luc Di Cesare):
"À l’arrivé des Européens avec Christophe Colomb,
on pouvait boire l’eau des rivières.
Si les Européens avaient adopté le mode de vie des Indiens,
nous boirions toujours cette eau
car l’eau est sacrée,
l’air est sacré.

Notre ADN est fait du même ADN que celui de l’arbre.
L’arbre respire ce que nous expirons
Et à notre tour, nous avons besoin de ce qu’il exhale
Notre destin est donc commun à celui de l’arbre

Nous venons tous de la Terre,
et lorsqu’on souille le sol, l'eau et l'atmosphère,
la Terre-Mère réagit à sa manière

Le monde est devenu, je cite : « un marché »,
un marché qu’il faut savoir gérer,
tout comme le concept de ressources
illimitées, inépuisables…
En réalité, ces « ressources »
sont notre famille, nos proches,
Ce ne sont pas juste des ressources mais une famille
qui exige le plus grand respect.

La structure du monde
est régie par la Loi de la Nature,
et la Loi Naturelle est un puissant
processus de régénération,
un processus qui se poursuit inexorablement
si chacun approuve et respecte cette loi.
Mais en défiant la Loi
et en pensant qu’on a le pouvoir de la changer,
on se voue à l’échec
Et cet échec secrètera bien de la souffrance
car la Loi Naturelle est impitoyable,
c'est LA LOI !

La Terre est toute puissante
Elle n’a pas été créée pour les humains,
[IL a dit qu’] ils n’en sont qu’une partie
Mais notre présence ici n’est pas indispensable
car la Terre possède son propre mécanisme d’évolution.
Si on en arrive à se détruire en tant qu'êtres humains,
à détruire la vie et finir par quitter la Terre,
la Terre ne disparaîtra pas,
comme dans cette vision intéressante
de « fin du monde »,
mais ce sera notre fin à NOUS.
Et peu importe les dommages infligés par nous,
le monde se régénèrera, reverdira,
refera tout ce qui a existé jadis,
à ceci près que les hommes seront absents.
Pour la bonne raison que
le monde a tout le temps du monde

Imaginez un cavalier
qui s’élance sur sa dernière ligne droite,
avec un mur au bout,
et ne retient ni n’arrête sa monture
mais au contraire accélère :
c’est ma métaphore de l’utilisation de
ce qu’on nomme « ressources » :
On les exploite plus vite qu’elles
ne se régénèrent.
On court à la catastrophe
et aucun cavalier ne ralentit le galop.

Chaque jour où on n’œuvre pas
dans le bon sens
est une occasion manquée,
et chaque jour on laisser filer des choix possibles

Un arbre ne pousse pas tout seul,
un arbre est une communauté.
Certaines plantes se rassemblent
autour de certains arbres,
et certaines plantes médicinales cherchent
la proximité d’une végétation particulière.
Ainsi, si on abat et tue tous les arbres,
on détruit du même coup
les communautés entières
qui s’épanouissent autour d’eux,
y compris des médicaments essentiels
aux animaux et aux hommes.
Et si l’on pratique le déboisement systématique
comme on le fait beaucoup aux US, au Canada
et partout ailleurs,
alors on est une force vraiment destructrice.
Et se contenter de replanter des arbres ne signifie pas
replanter la communauté qui s’y rattache
car les pertes causées par les coupes sont énormes.
Si vous ne comprenez pas encore le sens de tout ça,
ça viendra mais la prise de conscience
sera très douloureuse

Sur les 100 plus grosses « unités » économiques – comme on les appelle –
qui dominent le monde aujourd’hui,
49 sont des pays et 51 sont des grandes sociétés.
Réfléchissez un instant à ce que ça veut dire :
Cela veut dire que se sont les grandes compagnies
qui sont le plus puissant moteur des prises de décision
alors qu’elles ne se soucient
ni des droits de l’homme
ni de la vie humaine
pas même de donner des salaires décents
à leurs propres employés.
Alors, quel genre de décisions seront prises
pour nous par ce pouvoir économique – ces États-entreprises
comme je les appelle ?
La note s’annonce astronomique pour
réparer certains des agissement actuels
Alors, je crois que les gens doivent se réveiller et prendre conscience.
Le pouvoir est toujours aux mains du peuple
Et les esprits doivent s’unir pour
défier les valeurs qu’on leur assène
Car la société de consommation est motivée par l’économie
et non par le bon sens.
Il n’y a aucun bon sens à suivre quelqu’un
dont on ne sait dire pourquoi on le suit.
Emboîteriez-vous le pas à quelqu’un
qui se jette d’une falaise ?
Faites marchez votre sens commun.
Tout le monde devrait être son propre maître.
En un mot, pensez par vous-mêmes

Nous cherchons des alliés, des amis,
des gens qui comprennent et approuvent ces missions pacifistes.

Nous mettons à présent entre vos mains TOUTE la vie.
Et il en va de votre responsabilité et votre devoir
de protéger TOUTE vie
Par là, IL ne désignait pas nos oncles, tantes,
cousins, pères et mères
Mais TOUTE LA VIE :
Les arbres, les poissons, les animaux,
tout ce qui pousse, tout ce qui vit
parce que c’est
UNE FAMILLE"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Postez ici votre commentaire.
Nous publions tous les commentaires sauf ceux comportant des mots injurieux et les incompréhensibles.
Avis aux lecteurs: les commentaires ne reflètent pas nécessairement l'opinion et la ligne de conduite de l'ACSEIPICA.