Témoignage d'un pilote et chimiste

Merci pour votre combat car il est juste et vrai !

Ciel de Marseille 16 nov 2009 16h35
Depuis plus de 3 ans j'observe régulièrement les épandages des avions de l'OTAN qui déversent des tonnes de methylamine d'aluminium et de sels de baryum dans le ciel de Marseille.

En tant qu'ancien pilote (privé) je sais qu'il ne s'agit pas de trainée de vapeur d'eau des avions de lignes et de plus ces avions "épandage" ne suivent pas du tout les couloirs aériens assignés à l'aviation civile.

En tant que spécialiste des risques chimiques (mon ancien métier) je sais aussi faire parfaitement la différence entre la vapeur d'eau naturelle et des produits fabriqués par l'industrie humaine.

Je prends aussi régulièrement des photos que je compare avec les images de satellites en IR (infrarouge) ce qui permet de mieux voir encore les "trainées". Je vous signale d'ailleurs que le site de METEOSAT 7 a changé depuis 3 mois le "contraste" de ses images, ce qui atténue énormément la visibilité des "trainées" !!!
Météosat 4 juin 2009
 
Sans jouer les "Amateurs de Complots" ou les "X files" je suis persuadé qu'il y a bien une "conspiration du silence" en haut lieu !

J'ai posé la question à un député de la région qui siège à la commission d’éthique scientifique de l'assemblée nationale. Réponse (en résumé !) : On n'est au courant de rien ! Circulez il n'y a rien à voir ! Tout ceci est le fruit de votre imagination !

J'avais pourtant parlé du danger pour l'organisme des sels d'Al et de baryum, j'avais parlé des problèmes liés à la propagation des ondes électromagnétiques au travers de ces produits chimiques, j'avais parlé d'un "effet de serre" qu'engendre ces nuages la nuit (donc l'inverse de l'effet escompté semble t-il !). Bref personne n'y croit !

Je trouve qu'il est de notre devoir d'avertir la population du risque qu'elle court (à court terme) de par cette idée stupide (énormément coûteuse et dangereuse) de vouloir tenter de modifier le climat de l'hémisphère nord avec ces épandages basés sur les divagations de quelques pseudo scientifiques (en mal de notoriété et de moyens financiers pour exister).

Cordiales salutations
Alfestino

5 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ce témoignage.
    Si je puis me permettre, deux petites remarques:
    -l’effet de serre, probablement dû aux sels de baryum, est localement sensible de jour. Personnellement, c’est le premier effet que j’ai constaté dans la foulée immédiate du premier épandage en quadrillage que j’ai vu, le 16 mai 2002 depuis chez moi, en Aveyron, et que je continue d constater chaque jour de beau temps où il y a des épandages. La température s’élève de 2 à 4° par rapport à ce à quoi on pourrait s’attendre. Ces sels, comme tout sel, captent et retiennent l’humidité en l’air. Or, la vapeur d’eau est sur notre planète, le premier facteur de l’effet de serre, et de loin. Bien sûr, s’il n’y a pas un petit coup de vent pour chasser tout ça, ça reste la nuit. Mais Marseille est au bord de la mer, les conditions sont différentes...
    -les manipulations de l’atmosphère affectent aussi les climats de l’hémsphère sud.
    Claire

    RépondreSupprimer
  2. Je suis marin-pêcheur et voilà ce que j'ai vu, je connais les chimtrails, lorsqu'on embarquait
    le matériel de pêche je regarde le ciel. Je vis deux avions, un avion qui venait de la terre,
    l'autre de la mer. Nous étions à 10 milles des côtes, soit 20 km. L'avion qui venait de la terre,
    épandait un nuage qui se dissipait au bout de quelques secondes. L'autre avion qui venait de la mer,
    épandait un nuage qui ne se dissipait pas mais s'élargissait. À un moment donné les deux avions
    on permutez. Et je m'explique, les deux avions suivaient un trajet parallèle de l'un à l'autre,
    quand soudain un moment donné l'avion qui répandait un nuage qui ne se dissipa, changea lorsqu'il
    s'approchait de la terre, il émit un nuage qui se décipe en quelques secondes . Et l'autre
    qui s'éloigne de la terre émit un nuage qui ne se dissipa. Je pensais que cet épandage se faisait
    lorsque l'avion était à une certaine altitude juste après le décollage jusqu'au moment d'atterrir,
    la preuve que non, j'ai vu qu'il pouvait déclencher cet épandage n'importe quand et n'importe où.

    RépondreSupprimer
  3. http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/chemtrails

    RépondreSupprimer
  4. Claire - ACSEIPICA20 août 2012 à 17:30

    oui merci ! on savait déjà comment hoaxbuster, généralement efficace et juste, cautionnait lui-même le comble de l'hoax !

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas vu beaucoup de pub sur leur site, peut etre ont ils touché un chèque...

    RépondreSupprimer

Postez ici votre commentaire.
Nous publions tous les commentaires sauf ceux comportant des mots injurieux et les incompréhensibles.
Avis aux lecteurs: les commentaires ne reflètent pas nécessairement l'opinion et la ligne de conduite de l'ACSEIPICA.